L’ÈRE SECONDAIRE OU LE RÈGNE DES DINOSAURES – Paris Expo 15e

L’homme a toujours divisé le temps et l’histoire. De la même façon que nous parlons du Moyen Âge et de la culture précolombienne, les géologues et les paléontologues ont nommé les différentes ères et périodes qui ont divisé l’histoire de notre planète : le précambrien ou cryptozoïque, l’ère primaire ou palézoïque, l’ère secondaire ou mésozoïque, l’ère tertiaire ou cénozoïque, l’ère quaternaire ou anthropozoïque.

CATALOGUE-DINOS-4Les dinosaures sont apparus, ont évolué, se sont diversifiés et se sont éteints durant l’ère Mésozoïque, elle-même divisée en 3 périodes : le Trias, le Jurassique et le Crétacé. Le Trias dure approximativement 52 millions d’années (251 à 199 millions d’années). Le Jurassique dure 46 millions d’années (199 à 145 millions d’années), pendant que le Crétacé s’échelonne sur 80 millions d’années (145 à 65 millions d’années).

Le Trias (251 – 199 millions d’années)

COELOPHYSISAu Trias, les continents ne ressemblaient pas à ceux que nous connaissons aujourd’hui. En fait, il n’y a, à la surface de la Terre, qu’un continent unique, gigantesque, la Pangée. Ce continent, en forme de mâchoire, ou de V, enserre une mer, la Téthys; le reste de la surface de notre globe n’est qu’un immense océan, la Panthalassa. Sur toute la Pangée règne un climat chaud et aride ; l’activité volcanique est intense.

C’est durant cette période, que les reptiles vont se diversifier et conquérir tous les environnements. Les dinosaures apparaissent il y a environ 228 millions d’années, sous la forme de petits animaux carnivores ou omnivores, et ils commencent à conquérir la terre. À la fin du Trias, ils constituent déjà les vertébrés les plus nombreux par le nombre d’espèces.
D’étranges reptiles, appelés ptérosaures, volent dans le ciel. Quant aux mers, elles sont conquises par des grands reptiles tels que les ichtyosaures et, à la fin de la période, par les plésiosaures, d’autres reptiles aquatiques carnivores.
Mais c’est aussi au Trias qu’apparaissent des animaux qui nous sont familiers aujourd’hui, tels que les tortues, les crocodiles et un groupe de petits animaux nommés mammifères.

À la même période, plusieurs familles de plantes, typiques de la période Mésozoïque prolifèrent. C’est le cas des conifères, des cycas et des ginkgos qui constituent d’immenses forêts, alors que la plupart des plantes herbacées sont des fougères, formant de vastes prairies.

Le Jurassique (199,6 – 145,5 millions d’années)

EUSTREPTOSPONDYLUSV2Au Jurassique, le supercontinent Pangée va commencer à se disloquer, préfigurant la configuration actuelle des terres émergées.
La Laurasie, ensemble regroupant à peu près l’Amérique du Nord, l’Europe et une partie de l’Asie, commence à se séparer du Gondwana, un ensemble regroupant l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Antarctique, l’Australie et l’Inde.
Entre les deux apparaît un océan : l’Atlantique Central, relié à l’océan Téthys.

C’est ainsi que les continents de l’hémisphère Nord se séparent de ceux de l’hémisphère Sud. Cet éclatement de la Pangée a eu pour conséquence une hausse du niveau des mers, qui vont recouvrir, pendant des millions d’années, de vastes régions continentales par des mers peu profondes. Sur ces deux nouveaux continents, le climat est homogène, particulièrement tempéré et chaud durant toute la période.

Les dinosaures se développent durant cette période de manière extraordinaire, dans une variété incroyable de formes et de tailles. Les mammifères se diversifient et, même si ce sont toujours de petits animaux, ils jouent un rôle important dans les écosystèmes dominés par les dinosaures. Les anoures (grenouilles et crapauds), ainsi que les urodèles (salamandres) apparaissent parmi les espèces amphibies. Les crocodiles s’imposent en tant que prédateurs dans les environnements d’eau douce et une partie d’entre eux s’adapte à la vie marine vers le milieu du Jurassique, période où les reptiles marins tels que les plésiosaures et les ichtyosaures règnent dans les mers par exemple. Dans le ciel, les ptérosaures sont les maîtres incontestés, et, à la fin de cette période, les premiers oiseaux, tels que l’archéoptéryx, apparaissent et se développent à partir du groupe des dinosaures théropodes.
Durant toute cette période, la flore terrestre est constituée principalement de fougères, de conifères, de ginkgos et de cycas.

Le Crétacé (145,5 – 65,5 millions d’années)

TriceratopsDurant le Crétacé, les masses continentales continuent à se fragmenter et la configuration des océans et des continents, à la fin de la période, préfigure, dans ses grandes lignes, celle que nous connaissons aujourd’hui. L’océan Atlantique sud se forme à la fin du Crétacé inférieur, par la séparation en deux du Gondwana, avec l’Amérique du Sud d’un côté et l’Afrique de l’autre. Au début du Crétacé supérieur, l’Atlantique Sud se connecte avec l’Atlantique central, séparant définitivement l’Afrique de l’Amérique du Sud. Cette séparation marquée entre les continents provoque de nouvelles hausses du niveau des mers ; conséquence, les mers continentales atteignent des records de superficie au cours de cette période.
Cela explique pourquoi une part importante de l’Europe, de l’Amérique du Nord, une partie de l’Afrique, de l’Amérique du Sud, de l’Asie, de l’Inde et de l’Australie sont submergées jusqu’à la fin de la période.

Le climat reste tempéré, mais plus humide que pendant le Jurassique, résultat d’une influence océanique plus marquée. Pour la première fois depuis des millions d’années, une tendance au refroidissement et à l’instabilité climatique s’installe à la fin de la période dans les régions proches des pôles.

Parmi la faune de vertébrés, les dinosaures atteignent leur plus grande variété de formes. Mais les mammifères vont continuer à se diversifier et les premiers marsupiaux et placentaires (le groupe auquel nous appartenons) apparaissent durant la première partie du Crétacé. Les crocodiles, les tortues et les lézards sont abondants dans le monde entier. À cette époque, les anoures (grenouilles et crapauds) ressemblent déjà à leurs représentants actuels.
Dans les mers, les plésiosaures et les ichtyosaures atteignent des tailles gigantesques (plus de 15 mètres de long pour les plésiosaures) au début du Crétacé ; mais, par la suite, au Crétacé Supérieur, les plésiosaures vont régresser en taille et en nombre d’espèces, tandis que les ichtyosaures vont disparaître. Simultanément, apparaissent les mosasaures, des reptiles adaptés à la vie marine ressemblant à d’énormes serpents aquatiques.

Les ptérosaures continuent de dominer le ciel et les plus grandes créatures volantes que l’on connaisse apparaissent à cette période (entre autres, le Quetzalcoaltus et l’Ornithocheirus), avant de décliner vers la fin du Crétacé, où seules quelques espèces de reptiles volants sont encore présentes. Par contre, les oiseaux se développent et possèdent déjà un grand nombre de leurs caractéristiques modernes.

Quant à la flore, les conifères et les fougères continuent à dominer la première partie du Crétacé. Mais aux alentours de 125 millions d’années, les premiers fossiles d’angiospermes, ou “plantes à fleurs”, font leur apparition : leur nombre va graduellement augmenter pour devenir le groupe le plus important du Crétacé Supérieur. Aujourd’hui encore, les angiospermes restent le groupe végétal comptant le plus grand nombre d’espèces dans le monde.
Le Crétacé se termine avec l’une des extinctions les plus massives qui soit et qui affecte tous les groupes d’organismes vivants.

Les commentaires sont fermés