A LA RENCONTRE DE NOS ANCÊTRES – Paris expo

HOMME DE CROMAGNON V2Sur la longue route qui voit les premiers hominidés se transformer progressivement en un animal vertical, les paléontologues identifient un certain nombre d’étapes :

Australopithecus ramidus : naissance en Ethiopie il y a environ 4,4 millions d’années. Il mesurait environ 1 mètre et se tenait probablement debout.

Australopithecus afarensis (dite Lucy) : naissance en Ethiopie il y a environ 3 millions d’années. Il mesurait environ 1 mètre et pèse 30 kg. C’est un bipède et un grimpeur qui habite l’Afrique de l’Est.

Australopithecus africanus : naissance en Afrique du Sud il y a environ 3 millions d’années. Il mesure 1,30 mètre et pèse 40 kg. C’est un bipède habitant le sud de l’Afrique.

A l’époque où les deux formes d’australopithèques coexistent, on trouve le premier représentant de l’Homme, l’Homo habilis, au cerveau plus volumineux. Il mesurait environ 1,40 mètre et pesait 45 kg. On lui doit les premiers outils en pierre taillé, d’où son nom. Omnivore, il vit au sud et à l’est de l’Afrique. L’âge le plus ancien attribué à un fossile d’Homo habilis, 1,9 million d’années, est celui d’un crâne découvert au Kenya.

Homo erectus : apparaît il y a environ 1,7 millions d’années. Il présente déjà le profil de l’homme actuel, c’est à dire qu’il se tient droit, d’où son nom. Il habite en Afrique, en Europe puis en Asie. Il mesurait environ 1,50 mètre et pesait 60 kg.

Les hommes de Neandertal se répandent sur tout le globe : l’Europe, l’Asie et le nord de l’Afrique. Ces hommes sont de petite taille (1,65 mètre) et ont une tête très volumineuse. Leur crâne est aplati, la mâchoire inférieure est robuste, leur posture est un peu infléchie. Ils disparaissent vers – 35 000.

L’Homo sapiens cohabite avec l’homme de Neandertal (de 100 000 à 35 000 ans). Ce sont des sous groupes distincts, dont un seul, les sapiens, mène à nous. Les Homo sapiens (les hommes de Cro-Magnon entre autre) sont les véritables ancêtres de l’homme moderne. Ils se rapprochent de l’homme notamment à cause de leur taille et de leur crâne.

Les commentaires sont fermés